L'avocat au service de l'immigration

En matière de transport

Sur les routes du Québec, pour conduire une auto, une moto ou encore un scooter, vous avez besoin d'un permis de conduire et votre véhicule doit être immatriculé (on vous remettra une plaque d'immatriculation pour installation sur le véhicule) auprès de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ).

Le permis de conduire

Les résidents permanents qui arrivent au Canada et qui sont titulaires d’un permis de conduire valide peuvent conduire durant les six mois suivant leur arrivée au Canada avec un permis de conduire valide émis par leur pays d’origine.

Les étudiants internationaux peuvent de leur côté conduire avec un permis de conduire valide émis par leur pays d’origine pour l’ensemble de la période de validité de leur permis d’études.

De leur coté, les non-résidents (touristes, travailleurs temporaires, etc.) peuvent conduire durant une période de six mois suivant leur arrivée avec un permis de conduire émis par leur pays d’origine. S’ils sont en possession d’un permis de conduire international, ils pourront conduire pour l’ensemble de la période de validité du permis dans la mesure où ils sont également titulaires d’un permis de conduire valide émis par leur pays d’origine.

Lorsque la période de six mois sera écoulée, les nouveaux résidents devront se procurer un permis de conduire du Québec.

Pour ce faire, il leur est possible de procéder à un échange de permis s’ils sont titulaires d’un permis depuis au moins un an avant leur arrivée au Canada. Cet échange peut se faire à condition de passer un examen théorique et pratique. Toutefois, les personnes titulaires d’un permis délivré par un des pays suivants n’ont pas à se soumettre à cet examen :

Allemagne, Autriche, Belgique, Corée du Sud, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Île de Man, Irlande du Nord, Japon, Pays-Bas, Suisse et Taïwan.

Les personnes souhaitant procéder à un échange de permis doivent être âgées d’au moins 16 ans, doivent résider au Québec et être autorisées à demeurer au Canada.

Pour faire un tel échange, il suffit de contacter la SAAQ pour prendre un rendez-vous.

Cette échange est possible seulement dans les 12 mois suivant votre arrivée au Canada.

Pour obtenir plus de renseignement sur l'échange de permis de conduire consultez le site web de la SAAQ.

Il est également possible de faire reconnaître ses années d’expérience de conduite acquises à l’étranger. Pour plus d'informations sur cette reconnaissance, consultez le site Web de la SAAQ.

Les personnes qui détiennent un permis de conduire de leur pays d’origine depuis moins d’un an devront prendre des cours de conduite auprès d’une école accréditée par la SAAQ et se soumettre aux mêmes examens que les Québécois.

Pour plus d’informations sur les cours de conduite, les examens et le processus complet pour obtenir un permis de conduire, consultez le site Web de la SAAQ.

Achat et immatriculation d'un véhicule pour un nouvel arrivant non titulaire d’un permis de conduire du Québec

Une personne titulaire d’un permis de conduire émis par son pays d’origine peut se procurer un véhicule et le faire immatriculer même si elle ne détient pas encore un permis de conduire du Québec. Toutefois, lorsque six mois se seront écoulés depuis son arrivée, elle ne pourra pas conduire ce véhicule tant qu’elle ne sera pas titulaire d’un permis de conduire valide du Québec.

Pour immatriculer son véhicule, elle devra se présenter avec deux pièces d’identités (ex : permis de conduire émis par son pays d’origine et son passeport) et les différents documents qui sont généralement nécessaires à l’immatriculation d’un véhicule.

Pour avoir des renseignements sur l'immatriculation d'un véhicule, consultez le site Web de la SAAQ.

Sécurité routière

En voiture, le port de la ceinture de sécurité est obligatoire que ce soit pour le conducteur ou les passagers d'un véhicule. Les bébés et les jeunes enfants doivent être assis dans un siège d'appoint adapté à leur taille.

Il est interdit de conduire avec un téléphone cellulaire à la main ou d'écrire des messages texte. Il est également interdit de conduire avec les facultés affaiblies (alcool - taux supérieur à 80 mg d'alcool par 100 ml de sang - ou drogue, etc.).

Les titulaires d'un permis de conduire âgés de 21 ans ou moins ne peuvent pas boire d'alcool au volant du tout s'ils prennent le volant.

Bonus vidéo

Pour en savoir plus, visionnez gratuitement l'émission 27 de la série télévisée Le Droit de savoir, portant sur la conduite avec les facultés affaiblies.

Sur les routes, vous devez absolument respecter les limites de vitesse et les panneaux de signalisation. Les limites de vitesse sont fixées à :

  • 100 km/h sur les autoroutes;
  • 50 km/h ou moins dans les villes
  • 30 km/h dans les zones scolaires.

Les infractions au Code de la sécurité routière peuvent entraîner des points d’inaptitude (qui seront retranchés du total de points alloués avec votre permis de conduire) et des amendes, ou encore une suspension temporaire ou permanente de votre permis, dépendamment de la nature des infractions commises et de leur fréquence.

Pour en savoir plus sur la sécurité routière, consultez le site Web de la SAAQ.

Transports en commun

Dans la plupart des moyennes et grandes villes, il est possible de se déplacer en transport en commun par autobus. En région plus éloignées, il s'agit parfois de taxi-bus. La ville de Montréal est la seule au Québec a posséder un métro souterrain et des lignes de train de banlieues.

Pour obtenir plus de renseignements sur les transports en commun dans votre ville, consultez le site Web de la société de transport qui offre le service.

© Barreau du Québec 2013-